Abu Gosh

Sur la route num. 1 entre  Jérusalem à Tel Aviv, se trouve le monastère d’Abu Gosh restauré au début du XXème siècle sur  les ruines d’une abbaye croisée.

L’ensemble architectural est grandiose et intimiste à la fois.

Le frère Olivier nous y reçoit chaleureusement et en toute simplicité. Il raconte son parcours et nous enchante avec des cantiques grégoriens.

Il nous promène à travers un jardin apaisant, loin de la tension citadine, puis dans les travées de cet admirable lieu de culte. Le son de sa voix et des airs grégoriens qu’il interprète résonne dans la nef.

Une belle découverte!