Tel Aviv

Tel Aviv, la Blanche, la ville qui ne s’arrête jamais, la première ville juive du monde, la ville aux nombreux épithètes qui fascine. Ville méditerranéenne par excellence, lumineuse qui côtoie le bleu de la mer.

En 1909, il devenait urgent de sortir de Yaffo-Jaffa, tout comme les Hierosolomytains sortirent des murailles en 1860.
Il fallait aussi contrôler le port de Jaffa, ce cordon ombilical où tout arrivait du monde entier depuis des millénaires : Du rocher d’Andromède, on vit partir le prophète Jonas, c’est là que débarquèrent les cèdres du Liban dont fut construit le premier Temple.
Cette artère vitale fut complétée en 1892 par le premier train du Moyen Orient de Jaffa à Jérusalem. L’antique gare vient d’être restaurée et abrite différents cafés, restaurants et petits commerces.
Il fallut aplanir les dunes de sable.
Soixante familles se partagèrent les soixante premiers lots à construire. Dès le début, Tel Aviv fut planifiée, les rues et boulevards larges et agrémentés d’allées ombragées. C’est ainsi que naquit Tel Aviv.
Son nom : Tel = tumulus formé par des millénaires de construction, Aviv = printemps, le renouveau.
Avec Edith, VoirIsrael nous vous proposons de decouvrir differentes facettes de la ville. Nous commencerons la visite par les bureaux modernes de la gigantesque societe Google.

Puis nous irons sur  le boulevard Rothschild, où dans la maison de l’ancien maire Diesengoff, transformée en musée d’art, Ben Gourion déclara l’indépendance de l’état le 14/5/1948, 5 Yaar.
Ensuite nous visiterons  la Tour Chalom, la plus haute tour du Moyen Orient entre 1965 et 1995 mais qui a bien perdu son titre depuis!! (en passant devant l’institut Français) . Nous y verrons les mosaïques de Nahum Gottman représentant Tel Aviv à 4 époques. Puis nous pourrons admirer la belle maquette de la ville. La tour Shalom est un lieu historique, elle fut construite sur l’emplacement de l’école ou on enseigna pour la première fois en langue hébraïque. Langue enfouie et liturgique ressuscitée devenue la langue usuelle de 7 millions d’habitants….
Rendons nous au Théâtre Habima qui se trouve à l’autre extrémité du Boulevard Rothschild. Parmi ses fondateurs Anna Rovina, qui lutta pendant la Révolution Russe de 1917 pour conserver l’hébreu au théâtre. La troupe s’installa définitivement à Tel Aviv en 1931. De gros travaux d’amélioration ont été réalisés et en particulier la construction d’un parking de 2500 places.
Nous découvrirons le joyau de Tel Aviv, les maisons de BauHaus, mouvement populaire s’orientant vers l’art de construire et de décorer; Ce qui déplaisait à Hitler et ses commensaux pendant les années 30-40. Dans le flot des immigrants fuyant le nazisme, nombreux étaient les adeptes de cette nouvelle école. Ils construisirent à Tel Aviv quatre mille maisons , dont mille déjà restaurées à ce jour; ce qui valut à Tel Aviv d’être classée « Patrimoine Mondial  » par l’UNESCO.
Nous nous promènerons ensuite dans les ruelles pittoresques de Neve Tsedek, en cours de restauration pour arriver ensuite sur l’emplacement de l’ancienne gare ferroviaire.

Tel Aviv